Artisanat

Sur les pentes de la montagne Sainte-Victoire, les pensionnaires de l’Institution des Invalides de la Légion Etrangère veillent sur 40 hectares de vignes, dont ils tirent un vin connu aux quatre coins du monde.

Par Jean-Dominique Dalloz - Photos José Nicolas - 3 Novembre 2011

C’est une journée de septembre un peu particulière. Des légionnaires du régiment d’Aubagne arpentent les vignes chargées de raisin de ce coteau sud de la montagne Sainte-Victoire. Mais pour les grandes manœuvres du jour, point d’uniforme et encore moins d’armes. Ils sont venus en famille donner un coup de main aux pensionnaires de l’Institution des Invalides de la Légion Etrangère, à l’occasion du premier jour des vendanges.
Installée depuis 1953 à Puyloubier, cette maison de retraite pour les « gueules

cassées » de la Légion prodigue bien sûr les soins nécessaires aux pensionnaires, dont l’aîné vient de fêter ses 91 printemps. Mais l’Institution veille également à faire pratiquer aux anciens soldats des activités variées, selon leurs aptitudes. Ainsi, le travail de la vigne occupe une partie d’entre eux tout au long de l’année, avec en point d’orgue cette belle journée durant laquelle se mêlent les générations. Ici un « ancien » montre à une jeune recrue le maniement du sécateur, là un Légionnaire père de

famille trie les grappes, son bébé confortablement installé dans un sac-kangourou, le nez dans le raisin… Au cœur de l’appellation Côtes de Provence, le vignoble de l’Institution bénéficie à la fois du climat propice à la conduite de la vigne, d’un ensoleillement exceptionnel et de la bienveillance de quelques-uns des 90 grognards retraités de la Légion. Au terme des vendanges, la vinification est faite à la cave coopérative de Puyloubier, qui propose une cuvée spéciale baptisée « Esprit de corps ». Un vin aux arômes tout en puissance, avec des notes épicées bien sûr... Au total, ce seront cette année encore près de 220.000 bouteilles qui seront produites, pour être ensuite commercialisées via le site internet de la boutique de la Légion Etrangère.

Une bonne part est réservée pour les tables de tous les régiments de ce célèbre corps d’armée, en France comme à l’étranger.

Voici venue la fin de la journée. Dans les vignes, les hommes et leurs familles sont fourbus. Le soleil décline, inondant de ses derniers rayons la façade d’albâtre de la montagne Sainte Victoire. Contrairement à la chanson, cette fois, personne ne sent le sable chaud. Mais tous, anciens d’Indochine ou d’Algérie, jeunes légionnaires, femmes de militaires et enfants affichent de beaux et grands sourires.

TOUTES LES PHOTOS

A ne pas manquer

Institution des invalides de la Légion étrangère
Domaine Capitaine Danjou
13114 Puyloubier
T 04 42 91 45 01
www.iile.legion-etrangere.com

octobre

C’est une journée de septembre un peu particulière. Des légionnaires du régiment d’Aubagne arpentent les vignes chargées de raisin de ce coteau sud de la montagne Sainte-Victoire. Mais pour les grandes manœuvres du jour, point d’uniforme et encore moins d’armes. Ils sont venus en famille donner un coup de main aux pensionnaires de l’Institution des Invalides de la Légion Etrangère, à l’occasion du premier jour des vendanges.
Installée depuis 1953 à Puyloubier, cette maison de retraite pour les « gueules